Artwork from the book - La Femme Turquoise by Olivier Jost - Ourboox.com
I am a storyteller. I use to play in street theatre festival as a dance-theatre actor. I play music and teach "awaking of creativity" for children and adults. "I I I" (en anglais dans le texte) cela fait mal, je suis qui je suis, rien de plus ni de moins. A méditer.
Feb 2014
Member Since
19
Published Books

La Femme Turquoise

by Olivier Jost

La Femme Turquoise

Je suis Arcana, le dernier guide spirituel de la race des atlantes.

Je m’adresse à vous aujourd’hui pour vous transmettre un message important.

Du temps glorieux où j’étais incarnée sur cette terre comme la prêtresse suprême, je guidais tous les êtres du continent que vous appelez « Atlantis ».

Je fus le dernier guide avant la disparition de ce continent.

J’ai été informée depuis ma naissance de la destinée de mon continent ainsi que du rôle qu’il m’était demandé.

 

1

Je n’ai fait que suivre, ce que vous appelleriez les lignes directrices de notre créateur.

Depuis lors, je suis revenue sous de nombreuses formes, mais de cette période j’ai gardé certains savoirs qu’il est temps de rendre à l’univers et aux hommes.

Je m’adresse à travers un être qui a su m’entendre et ne désire pas ce savoir pour lui seul.

Il est aisé pour moi de lire dans les cœurs et dans l’âme des gens.

Je dis cela pour lui car il me canalise en ce moment.

2

Je fus l’élue, en ces temps anciens, pour guider mon peuple vers la lumière lors du troisième changement de monde. Je reviens à vous aujourd’hui car nous sommes en passe d’entrer dans le cinquième monde.

L’histoire de l’humanité contient sept mondes comme une gamme de musique, et comme dans la musique, nous passerons, à la fin de la gamme, à une octave supérieure.

En ce moment, nous passons du quatrième au cinquième monde.

3

Cependant, après les 7 mondes, il existe deux autres mondes réservés au « créateur » lui-même, lorsque tous les hommes auront senti n’être qu’un avec lui et seront prêts à décoller hors du champ de l’expérience terrestre vers le champ de la pensée première, ou plus précisément vers le retour au champ de la pensée première.

Mais nous n’en sommes pas là.

4

Les hommes nouveaux, guerriers de la lumière, œuvrent chaque jour pour passer vers le cinquième monde. Contrairement aux passages précédents, il ne se fera pas par de grosses catastrophes naturelles. Cependant, il est possible, toujours pour la même raison depuis le début de l’histoire de l’homme, que certains cherchent à posséder les anciens savoirs pour leurs biens propres, retardant, par là même, l’évolution inéluctable de la pensée première et son passage vers le cinquième monde.

5

Je suis bien placée pour le savoir car j’étais détentrice de nombreux savoirs

que j’ai effectivement utilisés pour mon bien personnel.

Avec le recul, je comprends pourquoi je suis devenue cette horrible mais sublime « prêtresse suprême ».

J’ai abusé de tous mes savoirs pour régner sur tous mes tendres agneaux.

En même temps, ils n’avaient plus que moi pour recevoir des enseignements,

il n’y avait plus que moi pour assumer et faire passer une mort certaine.

 

6

Tous les grands maîtres de l’époque avaient quitté le continent bien avant qu’il ne sombre.

Ce que je n’avais pas saisi à l’époque,

c’est la relation directe entre un continent qui sombre et une utilisation égoïste de pouvoirs divins.

En ces temps reculés, nous étions bien plus évolués que vous.

Nos connaissances scientifiques, que nous appelions connaissances divines, étaient directement puisées à la source d’un grand cristal et traduites dans la réalité.

Nous avions toutes sortes de véhicules capables de nous faire voyager sur terre et même dans l’univers.

 

7

Parenthèse sur le commencement de la vie sur terre

Lorsque les Grands Etres de lumières ont intégré la planète terre, elle n’était pas encore suffisamment stable pour accueillir des hommes.

Sept archanges se sont disposés au sein de la terre, dans des lieux à forte concentration tellurique pour canaliser l’énergie divine et permettre de stabiliser les forces existantes. Ce sacrifice a permis à l’homme, c’est-à-dire, d’autres anges d’un niveau moins subtil, de se condenser en matière et de commencer à peupler cette nouvelle Terre, promise par le créateur lui-même.

 

8

Cinq de ces archanges se sont transformés en cristaux adamantins, un s’est transformé en homme/géant et le dernier est resté dans sa forme initiale.

L’homme géant est sorti de terre plusieurs fois et chaque fois il a risqué sa vie. Les hommes n’étant pas encore prêt pour accueillir tous les aspects du plan divin.

Un peuple entier continue à vivre dans le sous-sol de la terre.

Les cristaux sont tous accessibles sauf un, celui qui vibrait en dessous du temple Gal’aam.

9

Ce cristal a été enfoui profondément (suite à la disparition du continent) car nous avons abusé de ses pouvoirs pour notre bien personnel.

Mais nous avons aujourd’hui besoin de lui pour accomplir le cinquième monde, nous avons besoin de son rayon.

C’est la raison pour laquelle je parle aujourd’hui.

La mission demandée n’est pas dangereuse ni mortelle, mais elle demande beaucoup de courage et d’engagement.

Il me faut être honnête pour ne plus tromper le monde.

10

Je n’ordonne à personne de réaliser cette mission, je vais en donner les détails, libre à vous de rejoindre cette armée de guerriers de la lumière.

Je ne vous promets pas l’immortalité et pourtant, je vous promets une bataille somptueuse où les forces de l’ombre seront vaincues sans violence, par la force de votre amour et de votre créativité.

Ceux d’entre vous qui se sentent appelés ont l’occasion de changer le cours de l’humanité, vers son évolution bienveillante tant attendue.

11

Lors de cette mission, vous allez entrer en relation avec des êtres de lumière.

Ils sont déjà là et vous suivent depuis longtemps avec un infini amour bienveillant.

Vous avez aussi déjà rencontré des êtres immortels et lumineux sur votre chemin,

des êtres qui sont là pour vous aider mais les accords que vous avez fait avec la société,

votre compréhension vous empêchent simplement d’accepter ce monde plus vaste et plus lumineux,

vous empêchent de les voir comme tels.

Fin de la parenthèse

12

Tout cela nous a été retiré, heureusement, pour la simple raison que nous les avons utilisés pour conquérir d’autres peuples, pour les voler ou les soumettre. Ensuite, petit à petit, l’homme, rempli du souvenir lointain de cette technologie, s’est réapproprié cette science et encore une fois, l’utilise pour conquérir, voler et soumettre les autres peuples. L’histoire tourne en rond, chaque cycle semble porteur d’un même enseignement et pourtant.

13

Tout d’abord il me faut témoigner pour que vous compreniez l’importance du rapport entre un continent qui sombre et des humains qui utilisent les pouvoirs de notre créateur à des fins égoïstes. Tout nous avait été donné dès le début mais nous avons vite sombré dans l’égocentrisme.

Notre mémoire d’ange lumineux s’est doucement noyée dans les difficultés liées aux premières cellules familiales et vie en communauté,

mais aussi et surtout à cause d’une tentative de sauvetage d’êtres d’une autre planète.

14

De nombreux clans se sont formés ;

la jalousie, l’avidité, le désir de pouvoir a grandi « naturellement » et la mort a dû frapper pour effacer,

à chaque fois, les mauvaises pistes que tous les hommes, sans vraiment le savoir,

ont arpentées avec forces destructives.

Et nous en sommes encore là.

15

Moi qui ai été tout en haut de la pyramide,

qui ait été idolâtrée,

vénérée,

adorée,

choyée,

protégée,

divinisée je sais que ce « moi » n’était que mon ego, c’est-à-dire une carapace ou une forme ajoutée à mon véritable moi divin, qui voulait aller plus vite, plus haut que les autres.

Mes témoignages sont de la plus haute importance car j’étais au sommet, sur cette terre,

considérée comme une déesse vivante.

16

Et je l’étais, oui, car mes pouvoirs étaient extraordinaires.

Nous étions, ma sœur et moi (il est temps de parler de ma sœur jumelle)

les dignes représentantes d’une race très grande, que vous appelleriez des géants.

Les hommes nous considéraient comme des déesses.

Les géants avaient longtemps peuplé l’Atlantide mais s’étaient, génération après génération,

mélangés avec des hommes d’autres planètes, dont certains avaient une vibration lumineuse presqu’inexistante.

17

Nous avions le devoir de tous les réintégrer sur terre

pour ne pas les laisser errer comme des âmes désincarnées car le monde,

ou le plan divin, aurait alors échoué en sa mission bienveillante d’harmonie totale.

Il est difficile pour la majorité d’entre vous de croire à ce que je vais vous raconter

mais si vous éprouvez une certaine émotion, et déjà, si vous êtes encore ici,

c’est qu’il y a une mémoire très ancienne qui est restée vivante,

comme une petite flamme au fond de votre cœur.

18

En ces temps très anciens, hommes et femmes avaient la capacité d’enfanter de nouvelles âmes.

Il s’agissait d’un processus très spirituel où vous receviez une âme en prêt.

Comme aujourd’hui, vous aviez besoin d’un père et d’une mère mais l’âme en question ne poussait pas dans le ventre de la mère mais se développait comme un double lumineux autour de vous.

19

Cette âme était attachée à vous et passait du père à la mère selon les enseignements qu’elle devait recevoir et le chemin qu’elle voulait choisir.

Parfois, cette âme était confiée aux prêtres et prêtresses pour augmenter sa lumière.

Une fois que l’âme avait choisi son chemin, son corps et son sexe, elle se matérialisait complètement.

Ce processus était normal pour nous, comme il est normal pour vous de recevoir une âme dans le ventre de la mère et de l’accoucher après neuf mois.

Nous avions eu l’heureuse idée de ne jamais nous montrer ensemble,

ce qui fait que nous avons réussi à créer un mystère autour de nous qui nous a propulsé dans les hauteurs du pouvoir.

20

Surtout moi, je l’avoue.

Ma sœur se prêtait à mon jeu mais elle n’a jamais participé aux débats, ni aux prises de pouvoir.

Elle m’a quittée définitivement le jour ou j’ai couché avec l’homme de sa vie.

Je l’ai pleurée beaucoup. Mais cela est une autre histoire.

21

L’autre histoire

Tous les pouvoirs, aussi extraordinaires qu’ils soient, ne valent plus rien lorsque vous perdez la personne qui compte le plus pour vous.

Toute votre entreprise, soudain, n’a plus de sens. Votre ego vénéré se fond instantanément et vous comprenez,

trop tard, que la perte de cette chère personne a autant de poids que la disparition d’un continent entier.

Tout est lié.

A partir du moment où tout un peuple me choisit comme guide et que ce guide n’est qu’un ego surpuissant,

tout ce peuple choisit consciemment ou inconsciemment sa perte.

22

Si, au cours de notre histoire, ma sœur avait été au pouvoir,

je ne doute pas un instant que l’Atlantide n’aurait pas sombré,

que nos pouvoirs auraient été utilisés pour le bien de tous et que nous aurions été en paix avec nos peuples voisins. Mais il m’était impossible de voir cette réalité.

Je voulais tout, et dans ce tout il y avait cet homme,

le grand amour de ma sœur.

Je ne voulais pas coucher avec lui, vraiment pas.

23

Mais nous avions eu une discussion qui avait mal tourné et pour lui prouver que tous les hommes m’appartenaient, que tous les hommes m’aimaient sans condition, je me suis acharnée sur lui jusqu’à ce que j’obtienne raison et même passion.

Bien que nous ne soyons pas sorties du même œuf, nous nous ressemblions beaucoup.

Notre densité était semblable mais notre aura dégageait des vibrations distinctes.

24

Elle était portée sur la guérison et le bien-être de tous.

Elle passait son temps à jouer avec les enfants, faire de la musique,

s’occuper des vieilles personnes, masser, embrasser, conter et rire.

Son rire me fascinait.

Moi je n’ai jamais ri car pourquoi rire si nous allions tous mourir.

Je prenais ma tâche au « sérieux ». Elle faisait semblant d’ignorer ce mot.

25

La clé de la survie

Elle détenait la « clé de la survie », celle qu’il faut aujourd’hui utiliser pour guérir le monde.

Son chemin dans l’ombre, rempli de lumière bienveillante, est sans doute la voix à suivre aujourd’hui.

Je ne pouvais pas le comprendre à cette époque,

car j’étais une montagne d’ignorance et de pouvoir égocentrique.

Une étoile qui brillait de l’amour que me portait le peuple, mais une étoile qui ne brillait pas de l’intérieur.

Elle, brillait et œuvrait chaque jour au bien-être de tous, au bien-être de la Mère Nature, des animaux, des plantes, de toutes les créatures vivantes.

26

Aujourd’hui, fin juillet 2013, nous sommes entrés dans le cinquième monde.

Les énergies bienveillantes des grands maîtres de lumière sont devenues perceptibles pour nombreux d’entre vous.

Ils sont là, à tous moments, pour vous aider sur le chemin.

Les peurs semblent dissoutes et toutes les formes/pensées se concrétisent comme par miracle.

Vous avez recouvré votre pouvoir naturel de créateur divin.

27

C’est le cœur joyeux qui vous guide,

vous n’avez plus rien à craindre.

Visualisez le meilleur pour vous et pour l’humanité toute entière, et ce meilleur est l’avenir.

N’attirez plus vers vous les idées noires nées de vos peurs raisonnables.

La raison est vaincue, elle a dominé le monde et vous a donné un monde confortable mais vide.

28

Croyiez-vous en l’immortalité ?

Croyiez-vous pouvoir visiter l’univers en entier ?

Rencontrer des êtres de lumières ?

Les possibles impossibles sont de nouveaux disponibles sur le marché, mais attention à vos intentions.

29

Votre soi est désormais à nu, doux et conquérant.

Il réclame son dû de lumière. Vous accueillez le meilleur avec joie et compassion.

Profitez tant qu’il vous plaira de ce nouveau monde.

Les miracles ne sont plus des mirages.

Ne profitez pas de ces pouvoirs pour soumettre les autres.

Voyez grand, ouvrez votre cœur car il est désormais le guide suprême.

Il est votre maître bienveillant. Donnez et recevez, vous le méritez bien.

Nous sommes là à vos côtés, même moi, qui fût un modèle d’égoïsme, je me suis remplie de lumière et j’ai chassé l’ombre.

30

J’ai eu tous les pouvoirs et j’ai fait sombrer tout un continent.

Certains d’entre vous ont beaucoup de pouvoir et ont presque réussi à faire sombrer la terre entière.

Tout est si simple, je vous l’assure.

31

Si chacun d’entre vous écoute son cœur, s’il travaille pour une entreprise qui ne se soucie que de bénéfice,

s’il travaille dans des conditions inacceptables,

si son entreprise ne respecte pas la mère nature ou l’humain, sortez de là.

Vous n’avez plus rien à craindre.

Vous savez maintenant que l’argent est une énergie qu’il faut traiter en tant que telle.

Ce n’est pas elle qui vous rend heureux.

32

La mort et la souffrance ne seront bientôt plus des nôtres.

En un jour, le monde peut changer de face. Si vous laissez votre cœur décider et si vous quittez ces entités morbides, elles ne pourront plus rien faire.

Car vous étiez des esclaves de vos peurs.

Ce qui vous rend heureux c’est d’entretenir votre passion.

33

Cette passion ne peut que s’épanouir car nous vous donnons tout ce que vous demandé pour réaliser vos rêves.

Soyez courageux, vous ne le regretterez pas.

La terre mère vous sera à jamais reconnaissante.

Je suis Arcana, la prêtresse suprême.

34

Si je me nomme aujourd’hui c’est parce que les énergies masculines ont enfin intégré de nouveaux les énergies féminines.

Toutes les figures spirituelles ont été des hommes, avant et après la disparition de l’Atlantide.

J’avais été la dernière femme portant un rôle si important, mais aussi la première après des milliers d’années.

Comme si les hommes avaient décidé de redonner la place à la femme précisément au moment de la fin de notre monde. Mais c’est encore plus compliqué que cela, je l’avoue.

35

Compliqué ou plutôt difficile à croire : à cette époque nous étions encore en partie des êtres de lumière.

Le seul fait que ce livre s’écrive sans qu’il y ait aucun fondement scientifique sur ces dires, prouve que les mentalités sont en transformation et les vibrations suffisamment subtiles pour accueillir des informations de la plus haute importance.

36

L’homme ne croit plus en rien, au fond, mais en tout, car il se rapproche maintenant de sa fin de cycle.

Pour passer du quatrième monde au cinquième, il lui est demandé d’user de sa bonne volonté comme force créatrice.

Tout est là, je pourrais me taire maintenant.

De nombreux écrits, connaissances, expériences racontent comment la vie est transformée par la pensée positive.

37

Comment l’intuition suit le flux de cette pensée première pour nous mener, chacun et tous ensemble, sur la voie de notre réalisation personnelle et universelle.

Le cinquième monde est irrésistible, et tous ceux qui essaient d’y résister ou de garder les connaissances pour eux, retardent le processus.

Les connaissances ancestrales refont surface.

Certains peuples archaïques ont gardé des connaissances transmises depuis le début de l’humanité.

38

En supprimant ces peuples les connaissances sont retournées dans le monde des esprits.

Mais je me suis à peine présentée.

On me surnommait la « Femme Turquoise » car tous les hommes me vénéraient et m’offraient des bijoux de grande valeur.

Les hommes et les femmes aussi, bien entendu.

39

En ces temps-là, mon peuple vivait sa fin de vie. Nous le savions.

Notre continent s’enfonçait sous la terre et il nous fallait faire vite pour sauver les plus importants savoirs. Malheureusement, nous n’avons pas su nous allier avec les peuples du continent voisin.

Ses pouvoirs étaient supérieurs aux nôtres, car la source commune de nos savoirs n’avait pas été gardée pour le bien de quelques élus mais pour tout le peuple.

Aujourd’hui les derniers représentants de ces peuples vont bientôt disparaître.

40

Ils avaient gardé l’histoire de l’humanité dans leurs mémoires, transmise oralement de génération en génération.

Bien qu’ils aient été, à une lointaine époque, mes ennemis, je me désole de cette disparition, car avec eux, la trace de mon histoire s’effacera.

Mais voilà, je suis là.

Me croirez-vous ?

Comment puis-je être certaine que mon message sera bien transmis, comment être même certaine que je ne suis pas sortie de l’imagination fertile de l’auteur de cet ouvrage ?

Rien.

41

Chapitre où le canalisé ose se livrer.

J’habite en haut d’une belle colline dans un pays que certains appellent la terre sainte.

Il y a une dame qui organise des sessions de « channelling », juste en contrebas.

Je l’aperçois de loin, sans vraiment saisir son visage, mais surtout,

je l’entends souvent crier sur son mari ou ses enfants.

 

42

Je soupçonne qu’elle pense être quelqu’un d’important,

quelqu’un d’élu sans doute, et cela lui permet de crier à longueur de journée sur sa famille,

quand ses naïfs clients ne sont pas là.

Bon tout ceci n’est pas très « Toltèque ».

La parole impeccable, vous connaissez. Je fais de mon mieux.

Je ne veux pas tout de même tout démolir ici.

La Femme Turquoise a existé, comme l’Atlantis aussi,

et il se peut qu’elle soit effectivement en train de passer par mon cerveau pour communiquer avec vous.

43

N’oubliez pas le cinquième accord toltèque : écoutez mais restez sceptique.

Voilà c’est important pour moi de remettre les pendules à l’heure.

Je profiterai aussi, plus loin, de placer quelques contes érotiques sortis de la plume de ma couette.

Ce sera comme une carotte pour certains d’entre vous.

Faut dire que depuis que la femme turquoise tourne autour de moi, cela me démange de vous raconter.

Attendez un instant, je pense qu’elle a repris le fil de mes pensées.

44

Lorsque vous rencontrez quelqu’un il y a un échange d’énergie.

Le regard est souvent la première porte, les mains la seconde et le sexe la troisième.

Peu d’hommes ont pu me résister. Il s’appelait Loup Blanc.

Il connaissait cette vérité et lorsqu’il m’a entraperçue, il a tout de suite fermé les yeux.

Loup Blanc était venu des contrées lointaines pour faire une alliance avec moi.

Là où il vivait, la terre ne descendait pas mais, au contraire, montait inlassablement.

Il était tout aussi difficile de vivre sur un continent mourant que sur un continent naissant.

45

Mais il nous fallait faire vite, sa mission était de collecter nos savoirs communs et de les transmettre aux générations futures, c’est-à-dire vous, afin de nous retrouver « un » à la fin du septième monde.

« Tout » est ce « un »,

nous le savons, nous l’avons appelé Dieu, Allah, l’énergie, le créateur ; le tout voire l’Innommable.

Il est infini, c’est-à-dire non fini mais il est aussi illusoire de chercher à le comprendre ou à le saisir.

46

Loup Blanc disait que la seule chose à faire, pour les générations à venir, était de créer de nouveaux savoir-faire.

Tous les savoirs et pouvoirs donnés à l’origine allaient sombrer avec notre continent car nous les avions utilisés pour le bien d’une élite.

Evidemment, l’homme est ce tout et il a donc tout pour être heureux.

Et il l’était, je vous assure.

Loup blanc et moi, avons échangé beaucoup d’informations importantes.

47

Je suis reconnaissante pour son attitude envers moi, nous n’avons pas noyé nos corps dans le stupre et la luxure. Imaginez un instant, comme on vous l’avez fait croire il y a peu, que le monde va disparaître.

Lorsque nous sommes passés du troisième au quatrième

monde, les événements étaient beaucoup plus marquants.

Notre continent descendait déjà depuis des centaines d’années.

Beaucoup d’entre nous sont partis mais pour ceux qui voulaient vivre cela pleinement,

ce fut des années de débauches et de fêtes, pour conjurer le mort sans doute.

48

Je fus nommée très tôt la prêtresse suprême,

de par ma beauté naturelle mais aussi parce que j’avais reçu des enseignements particuliers pour guider notre peuple. Le terme de shaman est sans doute le plus juste et pourtant notre vibration,

à l’époque, était si subtile, que tout le monde l’était.

J’étais donc la shaman d’un peuple shamanique, en passe de tout perdre.

Notre temple nommé Gal’aam, se trouvait au fond de la vallée.

Lorsqu’il fut complètement englouti, la panique a saisi notre peuple.

Je savais que cela marquait la toute dernière lune de notre splendeur.

49

Nous n’avions rien à faire qu’à nous regarder mourir d’une mort lente.

L’engloutissement du temple marqua aussi le départ de mon seul véritable ami, Loup Blanc.

Il lui fallait faire vite. Personne ne devait se douter de sa mission car sinon tout le monde l’aurait suivi pour trouver son salut.

Jusqu’au bout il a gardé les yeux fermés, il savait que les ouvrir sur moi aurait arrêté net son chemin.

Je suis irrésistible.

50

Comment vous dire, sans modestie, il émanait de ma présence une chaleur perceptible, une sensualité débordante et comme je n’avais plus rien à perdre et tout à gagner j’ai offert mon corps et mon esprit à qui le désirait.

Ils le désiraient tous.

Après l’amour, tous, hommes et femmes, erraient sans âme, prêts à mourir si je leur avais demandé.

Ils descendaient dans le temple, comme si ils avaient oublié que celui-ci est sous les eaux, puis disparaissaient à jamais.

51

Nous pensions tous, en ce temps qu’ils allaient rejoindre le peuple d’en bas, celui de l’Agartha.

Ce peuple s’était réfugié sous terre depuis déjà des générations, sans doute en prévoyance de ce moment fatidique.

Le temple avait été construit à l’entrée d’une grotte.

Et bien que l’eau semblait être venue de la terre, leurs grottes et habitats n’ont jamais été submergés car ils connaissaient le moyen de la canaliser. Ce peuple existe encore.

Ils sont grands, très grands.

Ils ressemblent aux premiers hommes par la lumière qui émane de leurs présences.

52

Bientôt l’un d’entre eux va venir pour vous guider,

mais il a grande peur que vous le preniez pour un nouveau messie et que vous le tuiez.

Les dogmes sont puissants en fin de quatrième monde.

Le cinquième monde sera celui de la création active et positive pour le bien de tous.

Les dogmes vont être détruits et faire place à une page blanche.

Accueillez ce géant avec compassion car il a de nombreux enseignements à vous donner.

53

Il a gardé cette faculté d’enfanter des êtres par la lumière et il est prêt à vous initier à cette magie, si vous le désirez.

Le rencontrer demande une immense ouverture d’esprit.

Si vous êtes prêt, allons-y.

54

Channelling du 15 aout 2013-08-15

Je vous parle d’un lieu où il vous faudra aller.

C’est un lieu d’une grande puissance.

Pour y aller il vous faudra trouver votre pureté originelle.

Il vous faudra renoncer à comprendre vos irrésolus.

Ceux-ci ne vous appartiennent plus.

Vous êtes désormais un nouveau né et seule votre innocence vous sauvera.

Je sais à quel point vous avez été la source de souffrances pour vous-même et les autres.

Moi-même j’ai été source de l’anéantissement d’un continent entier.

55

Je suis encore prisonnière de ma culpabilité.

Ensemble nous allons éclairer le monde de la pleine puissance du grand Cristal enfoui sous le temple Gal’aam.

Ensemble nous allons refaire surgir la pleine puissance de sa lumière pour le bien de tous.

Nos egos enfin reconnus et symboliquement poignardés seront la terre fertile pour reconstruire le paradis perdus.

Si vous êtes courageux la récompense est immédiate.

Le grand Cristal vibre déjà de vos bonnes intentions.

56

Chaque pensée et action dirigées vers lui avec amour et compassion le font rayonner.

Il existe plusieurs chemins pour y aller, un chemin réel et un chemin spirituel.

Pour le chemin terrestre, les dangers sont réels et je doute qu’un être puisse y parvenir.

Ce chemin est le plus long.

57

Cependant si vous désirez tout de même le parcourir, je vous guiderai.

Il faudra me faire confiance.

Au bout du chemin vous aurez l’immense joie de parler avec le créateur lui-même, tout en étant vivant.

Vous aurez aussi l’occasion de me voir.

Je suis là, je vous attends.

Quand au chemin spirituel, il est immédiat : visualisez le grand Cristal enfoui sous le temple Gal’aam,

tout au fond de l’océan pacifique, là où les historiens ont imaginé le continent Atlantis.

58

Connectez-vous à sa lumière bienveillante. Le seul mot de passe nécessaire est votre bonne intention.

N’oubliez pas qu’il fut, en des temps immémoriaux, un archange.

A ce titre, ses pouvoirs sont divins. Il est un des sept grands messagers.

Ses vibrations sont si subtiles qu’elles brûlent toutes vos peurs et peuvent vous tuer de son amour originel.

Votre âme doit être préparée, en tous cas, elle est prévenue.

59

Que vous choisissiez le chemin spirituel ou le chemin réel, sachez que nous vous aidons.

Restez lié le plus possible avec l’énergie de ce grand Cristal, votre vie a déjà changé.

Je suis la femme Turquoise et je vous parle, main dans la main, avec l’archange Michaël.

60

Chanel#17-08-2013

Il est temps de partir vers le sanctuaire de vos rêves les plus subtils.

Lâchez tout ce qui est connu et commun pour vous, le monde à venir est un paradis qui vous demande un détachement total et un attachement au moment présent.

Vous pouvez percevoir les atomes de lumière, leurs intensités augmentent de plus en plus.

Vous pouvez désormais les diriger à votre guise.

La source est là, pas seulement du grand Cristal mais aussi des autres cristaux qui émanent de la lumière depuis les débuts de l’humanité.

L’humanité est en pleine extension et va bientôt se condenser en sa pleine conscience.

61

Vous êtes les élus car vous avez regardé votre mythe droit dans les yeux.

La douleur engendrée par cette découverte est mortelle mais aussi salvatrice.

En passant à travers la mort de votre ego vous avez découvert votre paradis,

c’est-à-dire un lieu sans lumière,

un lieu où chaque pensée est créatrice, un nouvel univers.

Etre de nouveau dieu, ou voir que l’on est dieu, est un fait hautement responsable.

62

Chaque pensée, chaque mot, chaque action construit votre monde.

Les habitants de ce monde vont s’en remettre à vous si vous ne considérez pas toutes les conséquences de vos mots, actions et formes pensées.

N’hésitez pas à me demander conseil. Je suis la femme Turquoise et je suis prête à vous tenir la main.

Je vous aime d’un amour inconditionnel.

Ensemble, accouchons du nouveau monde.

Et que partout, les êtres de lumières redeviennent maîtres de nos lieux.

63

Channel #16-02-2014

L’engloutissement du continent de l’Atlantide correspond à la prise de pouvoir de la raison sur l’intuition.

La partie du cerveau que l’on appelle le cerveau droit a été plongée dans les profondeurs, dans l’inconscient. Aujourd’hui, les connaissances et les vibrations subtiles remontent à la surface.

Il est temps de vivre pleinement le cinquième monde, c’est-à-dire de vivre main dans la main, de notre raison et de notre intuition.

Avec Loup Blanc nous avons élaboré un plan, une prophétie.

Nous savions qu’un jour il serait temps de faire remonter les connaissances à la surface et d’œuvrer ensemble pour le bien de tous.

C’est pourquoi nous avons écrit cette prophétie de l’Aigle et du Condor.

64

A suivre ici http://www.ourboox.com/books/la-femme-turquoise-channel092014/

merci à Nathalie Jost pour les corrections et

merci de l’attention que vous avez portez à ces quelques lignes.

65

Petit extrait de mes textes torrides, ici en mode privé:

http://www.ourboox.com/book-preview/370564/

 

66

To our wonderful community of readers:

The author has made this book available to you free of charge. We'd be really grateful if you'd consider one of the following:


  • Donating a dollar to the author

  • If you enjoyed the book, leave a like!

  • Write a few words of encouragement in the comments section below

  • Share it with your friends, you can use this shortlink:

Thanks for your generosity!
Mel, Ran, Shuli and the Ourboox team

This free digital picture e-book was brought to you by

Ourboox.com

Create your own free book



Ourboox is the world's simplest free platform for creating, sharing and promoting digital picture e-books.

Join us now and make your books come true.

COMMENTS 0

Leave a Reply